SE CONNECTER A SA PETITE VOIX INTÉRIEURE : VOS PREMIERS PAS

Publié par Jean-François Clausse le


Depuis la publication de www.mapetitevoixinterieure.com, pas une rencontre avec une personne de mon entourage qui ne se termine sans un : ‘’Nan mais sérieux… t’entends une voix ?!…’’.
Bon, en même temps, je me doutais bien que cette démarche allait susciter de l’étonnement. Mais l
a surprise passée, je me dois désormais de répondre aux questions qui tournent bien sûr toutes autour de : ‘Mais alors… Comment on fait pour l’entendre cette petite voix intérieure ? »
Afin d’être le plus clair possible dans les propos que je vais être amené à tenir sur ce blog, j’ai décidé de vous décrire aujourd’hui ce que je veux dire EXACTEMENT quand j’emploie l’expression de ‘’petite voix intérieure’’.

Mais surtout, je veux vous montrer que, vous êtes aussi tout à fait capable de connecter cette source intarissable de connaissance sur vous-mêmes. A n’importe quel moment et surtout…

… même si vous êtes nuls en méditation ! 🙂

Démonstration.


Quand on commence ce genre de parcours vers soi, qu’on l’appelle : remise en question, développement personnel ou spirituel, et qu’il se matérialise par : questionnements, psy, médecines douces, coachs de vie, cours de yoga ou méditation, on peut se retrouver rapidement bloqué et ceci pour deux raisons :

1. UN BLOCAGE MENTAL

Quand ils parlent d’écouter votre intuition, votre sixième sens ou votre petite voix intérieure, 9 fois sur 10, les journalistes, blogueurs ou spécialistes en développement personnel et spiritualité vous découragent malgré eux.

Pourquoi ?

  • Ils vous précisent que vous allez entrer sur un parcours long, tortueux et semé d’embuches, le chemin de toute une vie. Ils ont raison. SAUF que c’est le genre de choses que vous n’avez ABSOLUMENT pas envie d’entendre vu que ça ressemble un peu trop… à votre quotidien!
  • Ils vous conseillent de faire le calme en vous. De ne penser à rien. De méditer. Ils ont raison également. SAUF que la méditation, vous avez déjà essayé et vous n’y arrivez pas. Votre mental galope trop vite, trop fort. Vous vous agacez car vous n’arrivez pas lâcher prise et vous avez déjà laissé tomber plusieurs fois.

Résultat : il n’en faut pas plus pour que vous vous sentiez en situation d’échec, déçu, bloqué alors que vous avez TELLEMENT envie de vous sentir mieux et que, malgré tout, quelque chose semble déjà vous appeler dans cette voie…

 

 2. UN BROUILLAGE MENTAL

Vous êtes victime d’un brouhaha mental incessant qui a deux sources principales :

  • Le monde dans sa globalité et son rythme effréné dans un climat souvent négatif amplifié par les médias et les réseaux sociaux.
  • Vous ! Ou plutôt votre mental qui rumine, qui vocifère, qui exige, qui se plaint, qui se la raconte ou se flagelle alternativement ou en même temps !

Bien sûr, vous pouvez essayer de les faire taire mais quand on a un foyer, un job, une famille, des amis et qu’on se sent impliqué dans leur vie ainsi que dans celle de notre société, on y tient à notre petit monde !
Quant à faire taire votre mental, on a vu que la méditation n’était pas une option.
Bref…

Vous pourriez vous retirer loin du monde mais vous ne voulez pas.
Vous pourriez vous retirer en vous mais vous ne pouvez pas.

L’impasse ?… Pas tout à fait. Séchez vos larmes, j’ai une solution pour vous ! 🙂

 

Pour commencer…

UNE BONNE VOIX POUR TOUTES…

NON VOUS N’ETES PAS NUL !

Vous avez déjà médité beaucoup plus que ce que vous croyez ! Longuement et souvent.
Tout du moins, l
’état dans lequel on se trouve quand on médite est un état que vous connaissez plutôt bien puisque vous le vivez au moins deux fois par jour : matin et soir.
Vous savez, quand vous n’êtes ni tout à fait endormi, ni tout à fait éveillé… Cette impression de flotter un peu entre deux eaux, entre deux rêves ?…

Voilà, c’est ça.

Son nom scientifique : l’état Alpha.
C’est dans cet état que vous vous trouvez, par exemple, lors d’une séance de sophrologie ou lors des séances de Reiki que je propose.

Sans rentrer dans les détails, cet état possède plusieurs degrés et a ceci de particulier qu’il permet à notre cerveau de fonctionner en symbiose parfaite avec ses deux composantes : le cerveau gauche et le cerveau droit.

Parce que oui, peut-être ne le savez-vous pas mais nous fonctionnons au quotidien avec :

(Oui je sais c’est inversé. C’est parce que vous regardez un visage de face et c’est pour cette raison que j’ai mis des couleurs ! 🙂 )

  • un hémisphère gauche, disons plutôt matheux qui privilégie l’analyse, la réflexion, la logique, l’ordre.
  • et un hémisphère droit, disons plutôt rêveur, qui, lui, est le siège de l’imagination, de notre créativité, de notre intuition.

 

Le gros défaut du premier est qu’il a une fâcheuse tendance à prendre le dessus sur le second.
Et bien, le fait d’entrer dans cet état de conscience différent, permet à votre hémisphère droit de reprendre sa place pendant que le gauche diminue son activité.

Cet équilibre retrouvé permet alors une meilleure approche de ce qui se passe en vous.
Quelque chose de plus intuitif et moins réfléchi se met en place et votre être tout entier s’apaise.

Vous savez le faire naturellement (et vous le faites !) donc…


GARDEZ LA FOI !

Vous n’êtes ni nuls, ni aussi inadaptés que ce que vous pensez à cette pratique qu’est la méditation. Pour vous en convaincre, voici d’autres exemples qui vont forcément vous parler.

– Vous vous rappelez de votre dernière inteeeerminable réunion cette semaine au boulot où vous avez bien décroché pendant le discours soporifique du DG qui globalement passe son temps à parler de lui ?…
Etat alpha : vous avez lâché !

– Quand vous avez emmené votre petit dernier au ciné voir ‘’Petit Poney part en Voyage’’… Vous ne vous êtes pas endormi, certes, mais… au bout de 15 minutes vous ne vous êtes pas un peu évadés de votre fauteuil ?…
Idem : vous avez lâché !

– Cette promenade que vous avez faite l’autre jour en forêt. Vous avez marché 30 minutes sans vous rendre compte des bifurcations, littéralement hypnotisé que vous étiez par les longs sentiers arborés devant vous.
Oui oui : état Alpha ! Vous avez lâché !

 

Bref, toutes ces situations dans lesquelles vous vous êtes retrouvés un peu ‘’dans la lune’’ sont des formes de cet état méditatif dont vous avez tant de mal à vous approcher par votre propre volonté.
On les appelle des EMC : ‘’Etats Modifiés de Conscience’’, ils ont la faculté de nous faire vivre de véritables distorsions du temps mais sachez qu’ils sont aussi…

 

Les moments les plus propices pour entendre votre voix intérieure !


Alors à présent…

CONNECTEZ-VOUS !

Certes, vous ne méditez pas dans les règles de l’art et vous n’obtiendrez pas votre diplôme en zenitude signé de la main du Dalaï Lama ! 😉
Nous allons toutefois maintenant tenter de valoriser ces petits instants volés à notre brouhaha interne et les accueillir comme des opportunités !
Car
dans ces moments là, vous êtes dans des états de conscience qui vous permettent d’être réceptifs.
La preuve ? Vous y voyez souvent plus clair pendant ou juste après ces périodes.

Considérez que ce sont des moments privilégiés et favorables à l’éveil de l’intuition et à la connexion d’informations (pour ne pas parler de messages) importants pour vous.

Alors…

ÉTAPE N°1: ACCUEILLIR

Accueillez ces choses qui vous viennent. Ces pensées clarifiées. Ces évidences. Ces intuitions…
Repérez-les et considérez les idées ou infos qui vous arrivent dans ces moments là comme BONNES pour vous.

ÉTAPE N°2 : PIRATER LA PEUR !

Votre mental dresse des barrières entre vous et votre petite voix.

Ces barrières ont pour double effet toxique de vous empêcher d’entendre votre voix intérieure ET de vous ramener en permanence à vos préoccupations, vos habitudes, vos croyances, vos blocages bref vos peurs…

Quand votre mental baisse la garde et ne se met plus en travers de vous, vous lâchez vos peurs et vous devenez l’expression parfaite de ce que vous êtes et de ce que vous voulez.

C’est comme une faille dans un système informatique !

Oui c’est ça ! Vous êtes un hacker, un pirate ! En procédant de la sorte, vous piratez votre mental et accédez à votre disque dur interne. Aux informations clefs. A vos vraies ressources !

ÉTAPE N°3 : ACCÉDER A L’AMOUR DE SOI

Vos vraies ressources sont cachées dans votre cœur. Et votre cœur est le siège de l’amour. L’amour que vous avez pour vos proches, pour la vie mais aussi celui que vous devriez avoir POUR VOUS !

C’est à cet endroit que patiemment, jour après jour, votre petite voix intérieure veut vous amener. Vous ramener même. Car vous savez tout ça. Vous savez instinctivement où aller…

Enfants vous aviez des rêves, des envies de choses que vous saviez immédiatement bonnes pour vous. Pas de filtre. Pas d’obstacle mental. Juste la jouissance de vivre l’instant.

Votre conscience était placée dans votre cœur. Elle s’est déplacée dans votre tête. Vous avez aujourd’hui besoin d’y retourner.

 

Vous avez besoin de vous retrouver à la source de votre être. La partie la plus au calme et la plus alignée de vous-mêmes. Celle qui sait et qui veut le meilleur de vous pour vous.

Le cœur est en est le siège.
La voix intérieure en est son expression.

 


ET MAINTENANT, ÉCOUTEZ…

Souvenez-vous cette réunion interminable avec votre DG…

Après vous être agacé pour ce temps perdu vous avez décroché pour vous mettre en ‘’sécurité’’ de ce bla-bla insupportable et non-productif.

Tout en donnant le change, vous vous êtes mis à repenser à nouveau aux détails de ce projet de réorientation professionnelle qui vous tient à cœur (notez au passage le sens premier de cette expression). Attitude totalement non professionnelle mais parfaitement adaptée dans le cadre qui nous intéresse, bravo ! 🙂

Vous êtes passé de votre tête à votre cœur.

 

De la même manière, cette nuit, au moment où vous vous êtes levé pour boire un verre d’eau, ne vous êtes-vous pas rappelé soudainement que c’était votre anniversaire de mariage et que, oh my God !, vous aviez complètement oublié ?!?! Félicitez-vous, mais n’oubliez pas de remercier aussi votre petite voix intérieure parce qu’elle vient de vous éviter UNE TROISIEME GUERRE MONDIALE… !!! 🙂

…en vous menant vers votre cœur !

 

Et ce matin sous la douche ?… Ce lieu idéal pour se nettoyer le corps ET l’esprit en même temps, pour peu qu’on le fasse en conscience, en se relâchant, en appréciant l’eau chaude glisser sur sa peau et en sentant la douce odeur du gel douche…

N’avez-vous pas oublié la journée de stress qui vous attendait pour trouver subitement une idée à mettre en œuvre dès ce week-end pour votre loisir donc votre plaisir ?…

Vous êtes passé de la peur à l’amour de soi.

 

 

Idem quand vous faites vos longueurs à la piscine ou vos kilomètres à pied : votre cerveau mieux oxygéné et la libération d’endorphines vous apaisent mais ne vous permettent-ils pas de vous sentir plus libre, plus frais, plus disponible à d’autres champs possibles pour votre vie ?…

 

Vous passez de la tête à votre cœur en passant par votre corps.

 

Je sais que vous avez déjà vécu des moments comme ceux-là, et bien… 

ÉCOUTER SA VOIX INTÉRIEURE C’EST CA !

C’est être attentif aux moments où on se sent plus proche de soi.

 

Plus vous associerez le côté pratique de votre hémisphère gauche au côté intuitif de votre cerveau droit, plus vous serez aptes à résoudre les problématiques de votre vie.

Plus vous arriverez à capitaliser sur ces moments ‘’off’’ de votre mental plus vous aurez l’impression de vous réconcilier avec vous-même.

Vous allez vous détendre avec ce foutu lâcher prise dont tout le monde vous bassine mais que personne n’arrive à faire pour finalement réussir à… lâcher prise !!!

 

Tout ça peut vous paraître un peu confus. C’est normal. Votre mental s’est déjà mis en route ! Il est déjà en train de vous murmurer :
‘Ouais, ouais, ouais, ouais… C’est ça… Bien joli mon joli, mais c’est pas si facile que ça la vie monsieur-je-médite-et-je-sais-tout !’’ 
🙂

En fait non, rien n’est facile à mettre en œuvre. Je le sais et je le répète souvent :

La vie est un jeu dont personne ne nous apprend jamais vraiment les règles…


Mais ce mécanisme là est facile à comprendre et, pour vous résumer tout ça, retenez simplement que :

 

  1. Vous savez d’instinct ce qui est bon pour vous.
  2. Malgré les apparences, votre petite voix intérieure vous parle. Elle vous souffle en permanence comment passer de vos peurs à l’amour, de votre tête vers votre cœur.
  3. Les bruits parasites de votre monde ou de votre mental brouillent les messages et vous empêchent d’accéder à la clarté de ses informations.
  4. En se ménageant des espaces de déconnexion ou en les accueillant avec douceur pour soi, on peut commencer à s’apaiser et à y voir plus clair.

 

 

Alors, à force d’exercices et de prises de conscience, peut-être verrez-vous peu à peu naître une impression de facilité dans vos réflexions et dans la résolution de vos problèmes.
Qui sait ? Peut-être vous sentirez-vous bientôt plus en confiance et retenterez-vous une séance de méditation ?

Vous vous offrirez ainsi la possibilité de passer de la facilité à la félicité…

C’est une autre histoire que j’évoquerai dans d’autres articles mais n’ayez aucun doute :


Cette histoire commencera également par… Il était une Voix. 😉

 

Jean-François de mapetitevoixinterieure.com


POUR ALLER PLUS LOIN

Si vous souhaitez en apprendre plus sur ce même thème, voici quelques pistes de lecture… :

 

Sur le mental : si vous voulez passer un bon moment et parfaitement comprendre à quel point notre mental nous fait souffrir et nous asservit, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce formidable livre plein d’esprit du canadien le Dr Serge Marquis : ’On est foutu, on pense trop !’’ (Poche). Très certainement le livre que je prête le plus avec ”les Quatre Accords Toltèques” de Don Miguel Ruiz ! 🙂

 

 


 

Sur la voix intérieure : ”Ecouter le Silence à l’Intérieur” de Thierry Janssen. Le récit étonnant d’une expérience extraordinaire et la vision de vie d’un homme qui, arrivé à la réalisation de son objectif et de son rêve d’être chirurgien, a écouté sa voix intérieure qui lui disait de… fuir ! Fascinant.

 

 

 

 


 

→ Sur la vie intérieure : Christophe André évoque dans ”la Vie Intérieure” cette petite voix qui peut n’être qu’un lointain murmure, mais, qui devient, pour celui qui sait l’écouter, une source d’enseignements extraordinaire pour se connaître, se comprendre et mieux conduire son existence.

 

 

 

 

Bonne lecture !

 

 

Likez, Tweetez, Commentez, Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

Isabelle Burcheri · 21 janvier 2019 à 3 h 25 min

Bonjour Jean-François,

Merci pour cet article que j’ai attendu longtemps! J’aime beaucoup ta manière d’écrire et ton humour. Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu écris. J’étais connectée à ma petite voix intérieure bien avant de commencer à méditer. Bon, en fait, c’est sûrement ma petite voix intérieure qui m’a dit de méditer…mais c’est un autre sujet.

Dans la liste des exemples que tu donnes d’états propices à écouter la petite voix, je rajouterais celui dans lequel nous sommes quand nous contemplons un paysage magnifique.

En outre, comme j’étudie en Shiatsu et que j’ai des cours qui portent sur la médecine traditionnelle chinoise (MTC), je me demandais si tu savais que, en MTC, le cœur est le siège de la conscience (Shen)? Donc, cela fait 6000 ou à peu près que les Chinois savent que la conscience est l’expression du cœur…

À bientôt!

Isabelle

    Jean-François Clausse · 21 janvier 2019 à 5 h 53 min

    Merci Isabelle pour ton compliment et pour ton complément d’information. Par nos pratiques quelles qu’elles soient (Reiki, Shiatsu, Yoga, Tai Chi…), je pense qu’effectivement nous ne faisons que tenter de ramener à notre humanité la plus profonde des notions connues depuis la nuit des temps :-). A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *