La résolution ultime qui va vous permettre de ne PLUS JAMAIS abandonner vos bonnes résolutions !

Publié par Jean-François Clausse le

Les bonnes résolutions… Voilà un sujet a priori plutôt futile et éloigné de nos préoccupations de développement personnel ou spirituel. Mais à bien y regarder, ce thème peut nous offrir matière à réflexion voire même devenir une source d’inspiration pour évaluer notre capacité à travailler sur nous. Démonstration.

2 janvier. 7h30. Vous avez pris quelques jours de congés pour récupérer un peu de ces fêtes et de cette année épuisantes mais… ?!….
Ce wtfff…. de réveil de m… grrrr…. SONNE ?!?!

Vous émergez…
Ca y est, vous vous souvenez ! La piscine ouvre dans une demi-heure et vous vous êtes promis que, cette année, c’est bon : ‘’Je me bouge !’’.
Donc vous y êtes…
Voilà, voilà…
C’est maintenant…

Bien sûr que ça vous rappelle quelque chose…
Parce qu’on s’est déjà tous retrouvé les deux pieds au bord de cette falaise, prêt(e)s à faire ce premier pas qui nous sépare d’une promesse intenable.
Comment faire pour réussir à faire ce premier pas mais SURTOUT pour en faire un deuxième, puis un troisième et enclencher enfin un cercle vertueux ?
Je vous livre ici LE secret qui m’a permis de réussir à tenir TOUTES mes bonnes résolutions depuis plusieurs années.

POURQUOI ?

Oui pourquoi. Parce que la première bonne question à se poser n’est pas ‘’Comment’’ mais bien ‘’Pourquoi’’ on fait ça ?!
Pourquoi est-ce qu’on se sent obligé de s’infliger ces ‘’bonnes’’ résolutions le 1er janvier, le jour de notre anniversaire, le premier jour des vacances ou la rentrée de septembre ?
Et bien d’abord parce que, grâce à ce rituel, nous satisfaisons au moins…

5 BESOINS

1. BESOIN DE CHALLENGES.
L’Homme progresse depuis la nuit des temps grâce à cette faculté. S’il a inventé le feu, la roue, l’électricité ou l’internet c’est qu’il s’est imposé des défis qui ont challengé sa créativité et sa détermination à se sortir de sa condition (pour l’Homo Erectus) ou de son canapé (pour vous !).

 

2. BESOIN DE REPARTIR A ZERO.
Il en a tellement bavé l’Homo Erectus depuis la nuit des temps qu’il s’est promis de ne PLUS JAMAIS manger de viande crue (repensez à votre dernier barbecue et vous allez comprendre tout de suite ce truc…) Il y aura eu donc un avant et un après la découverte du feu.
450.000 ans après vous faites exactement la même chose ! : vous voulez oublier cette image que vous avez aperçue dans le miroir de votre salle de bain en vous habillant pour votre soirée du 31 décembre. Il y aura eu un avant et un après ces bourrelets sur ces hanches. Point. Vous avez besoin de remettre le compteur à zéro. Reset !

 

3. BESOIN D’UNE LIGNE DE DEPART.
Dans notre société moderne, on est de plus en plus formaté pour la compétition : pour un diplôme, un CDI, une promotion, une médaille… Pour répondre à cette pression sociale, intuitivement, on développe des stratagèmes qui nous mettent en scène dans ce contexte compétitif. Pour nos réalisations personnelles, on a également besoin d’un starting block, d’un ‘’go !’’, d’un gong, d’un coup de pied au c.. bref : d’un D-Day.

4. BESOIN DE SE VISUALISER.
Notre société est ultra définie par l’image. TV, ciné, internet, téléphonie… nous en sommes abreuvés au quotidien. Pour répondre à cette sur-sollicitation, nous avons besoin de nous ‘’image-iner’’. C’est à dire de voir une image de nous en train de faire quelque chose (d’où le succès des selfies ou des réseaux sociaux qui répondent à ce besoin d’exister par ce biais.)
D’où la nécessité aussi de nous projeter une représentation améliorée de nous dans un futur proche et daté. Un peu comme si on avait besoin d’un générique de film ou d’une page blanche pour commencer à se raconter une nouvelle histoire.

5. BESOIN D’UNE MOTIVATION ”EXTERIEURE”.
Avoir une envie de nous transformer, de nous prendre en main est une chose qui nous paraît à la fois formidable et en même temps totalement improbable.
Imaginez… Nous tournons comme des hamsters dans notre roue depuis des mois et des mois et, soudain, nous décidons d’en sortir. Improbable ! Aucun hamster ne fait ça !

Et bien nous si !

Ca nous paraît tellement fou, qu’on éprouve alors le besoin irrépressible de valider nous-mêmes notre décision. On a besoin d’ancrer cette décision intérieure à l’extérieur de nous. Et on le fait. Dans un calendrier.

POURQUOI ON ECHOUE ?

Ben oui pourquoi ? Comment peut-on avoir autant de bonnes raisons de ‘’s’y mettre’’, et pourtant échouer aussi lamentablement 9 fois sur 10 ?!
Et bien tout simplement parce que ces besoins qu’on veut assouvir, tous ces stratagèmes qu’on met en place pour nous motiver reposent essentiellement sur… RIEN !
En tous cas, rien de suffisamment important, profond ou puissant pour nous inciter à sortir de notre torpeur et à bouger durablement.
Oui vous lisez bien : nous échouons parce que nos bonnes raisons pour ces bonnes résolutions sont de trèèèès mauvaises raisons.

EN VOICI 5…

1. Parce que si on était fait pour adhérer TOTALEMENT à notre bonne résolution on l’aurait déjà appliquée !
Et surtout on n’attendrait pas de tourner une page sur un calendrier pour s’y mettre. Pour apprendre la guitare, la cuisine ou le Tai-chi, il y a 365 jours dans une année. Admettez-le : ça n’est pas fait pour vous. Ou alors commencez tout de suite !

 

2. Parce qu’on se ment. Parce qu’on se voit trop beau.
Parce qu’on se rêve en mieux mais qu’on n’a absolument pas compris les efforts que cela représente : le travail sur nous, les effets collatéraux sur notre emploi quotidien, sur notre temps libre. On s’est raconté une histoire dont nous n’étions pas le héros.

Non mais franchement… A quel moment se dire que revêtir un maillot de bain pour se taper 20 longueurs de piscine 3 fois par semaine dès cet hiver ressemble à une bonne idée ?! Jamais. C’était juste un petit mensonge fait à vous-même. Allez… Avouez… 😉

 

3. Parce qu’on procrastine. Le problème avec les bonnes résolutions c’est que, globalement, ce sont des petites choses de notre vie. Faire un peu de muscu ou de course à pied ne va pas fondamentalement changer notre vie. Hein ?… C’est juste du sport… Il pleut et demain la météo annonce beau. ‘’Oui… J’irai demain. En plus je suis en congés l’après-midi’’.
Voilà… La procrastination a fait sa sale besogne et envoyé votre motivation au paradis des bonnes résolutions.
(Pour info, le mot vient du latin procrastinationem qui veut dire ‘’tu t’es payé un abonnement à la salle pour rien’’. En gros…)

 

 

4. Parce qu’on se compare. C’est sûr que si vos collègues ou vos potes sont accros au vélo elliptique et au rameur, à un moment donné vous allez regarder autrement votre brioche au-dessus de la ceinture. Donc vous allez faire ”pareil que”… Ou même vous allez faire ”encore mieux que”… Tss tss tss ! Mauvaise raison !

5. Parce qu’on doit ‘’se battre dans la vie’’. Cette raison arrive en première position dans le palmarès des fausses croyances qui nous entravent au quotidien, juste avant ‘’il faut que je sois à la hauteur’’.
Vous avez le droit d’y voir ici la manifestation de la toute puissance de votre ego qui, si vous réussissez à persévérer va SE flatter, et si vous échouez va VOUS blâmer.
Vraiment, vous pouvez laisser tomber ça tout de suite.
Malgré tout ce que la société, vos parents ou vos profs vous ont dit : c’est entièrement faux ! Vous n’avez ni besoin ni surtout envie de vous battre dans cette vie.
VOUS VOULEZ JUSTE ETRE.
Etre heureux. Etre bien. Etre vous. C’est tout.
Que vous commenciez le crochet, la boxe, la danse ou la méditation, vous ne devriez avoir que cette TRES BONNE RAISON en tête et dans votre cœur. Etre.
Jetez toutes les autres !

ALORS QUOI ?!…
COMMENT TENIR SA RESOLUTION ?

Si vous avez lu entre les lignes, je pense que vous avez compris qu’il va vous suffire de faire EXACTEMENT l’inverse de tout ce qui est listé dans le paragraphe précédent.

A SAVOIR…

Soyez réellement à VOTRE écoute. Vous avez le droit de faire très exactement ce que vous voulez à n’importe quel moment de votre vie.
Détendez-vous avec ces dates butoir de notre année civile. Vous ne ratez aucun rendez-vous en n’adoptant pas de bonnes résolutions. Préférez commencer une activité le jour où vous entendrez votre petite voix intérieure vous dire : ‘’Mais oui. Bien sûr. C’est ça que je veux. C’est ça que je sens. Je sais que ça va être bon pour moi.’’

Soyez sûrs de vos envies. Etre résolu c’est être déterminé. Cette détermination ne doit venir QUE de votre ventre. Donc attendez la bonne vibration, la bonne énergie et faites-vous plaisir SANS vous mettre de pression avec une date, un objectif à tenir, des sollicitations de votre entourage ou, pire, de votre ego.

Soyez honnêtes avec vous. Ne vous racontez pas une histoire qui n’est pas la vôtre. Faites ce que vous voulez mais faites-le pour vous. Pas pour l’image que vous pensez renvoyer. Laissez tomber le(s) masque(s), réconciliez-vous avec vous et montrez-vous tel que vous êtes. Vous n’avez personne à envier et personne n’a à vous envier quoi que ce soit.

Soyez réguliers. Le secret est : pratiquez, pratiquez, pratiquez ! Ne croyez pas aux miracles. Les grands bouleversements de notre vie ne s’opèrent QUE grâce à des toutes petits actes mis bout à bout et pratiqués, répétés jour après jour.
Que ce soit pour trouver un peu de paix intérieure, gagner 5 minutes sur 10 kilomètres de course à pied, laisser tomber cette culpabilité qui vous colle à la peau, réussir un barré à la guitare ou en finir avec la colère qui vous ronge sans jamais exploser… la règle est la même : c’est un travail de chaque jour !

Mais surtout, surtout… S’il vous plaît. Faites ce travail en douceur. Sans vous battre et…

Soyez doux avec vous. Vous êtes en train de vous épuiser. Soyez certains que baisser la garde EST une option.


Acceptez votre vulnérabilité, votre fragilité, votre faiblesse, votre côté ‘’moyen’’.

AIMEZ-VOUS COMME VOUS ETES !

Voilà la seule bonne résolution que vous devriez prendre chaque matin.
Aimez-vous et vous aimerez tous les 2 janvier de votre vie et chacun des 363 autres jours qui suivent. Que vous soyez résolus d’aller nager…
… ou pas.

Jean-François de mapetitevoixinterieure.com

J’ai écrit cet article léger (mais pas que…) pour participer à un événement sympa organisé par un mec sympa.
L’événement s’appelle ‘’Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions’’.
Le mec s’appelle Olivier Roland et son blog  Devenez meilleur donne de super conseils et astuces pour passer à une version 2.0 de soi dans des articles très complets comme par exemple celui-ci :
devenez-meilleur.co/le-developpement-personnel-est-il-une-arnaque
Je vous laisse y faire un tour !

Likez, Tweetez, Commentez, Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  

3 commentaires

Isabelle Burcheri · 29 décembre 2018 à 2 h 52 min

Hello Jean-François,
J’adhère tout-à-fait, pour la bonne raison que je ne prends jamais de bonne résolution (en tout cas pas le 2 janvier!).

J’avais commencé à prendre des notes pour écrire un article sur le sujet moi aussi et puis, j’ai laissé tomber! Peut-être que je n’étais pas à l’écoute de moi-même à ce moment-là ou que je voulais le faire pour les mauvaises raisons. Ton article m’a confirmé que j’avais bien fait!

Merci pour cet excellent 2e article.
Isabelle

Lynfit · 5 février 2019 à 16 h 36 min

Bonjour, j’ai découvert votre article via l’événement interbloggeur d’Olivier Roland et j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire car il est plein d’humour, ma résolution est de vous suivre à présent 😉

    Jean-François Clausse · 5 février 2019 à 17 h 20 min

    Merci Lynfit pour ce gentil compliment et ce message ! Ma petite voix intérieure me souffle que vous avez bien fait d’écouter votre petite voix intérieure ! 😉 A très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *